« Tout s’effondre » de Chinua Achebe (Part 1)

« Tout s’effondre » est l’un des ouvrages de Chinua Achebe, traduit en une cinquantaine de langues et vendu à des dizaines de millions d’exemplaires. Il dépeint la société Igbo précoloniale. Le livre a trois parties.

Première Partie:

Okonkwo est un jeune lutteur autant célèbre que craint dans tout le village d’Umuofia mais aussi dans les villages voisins. Ne voulant pas ressembler à son père Unoka qui était un homme paresseux, endetté et peu respecté dans la société, il se donnera les moyens pour devenir ce grand homme respecté par tous à l’âge de 18 ans seulement.

Malgré les difficultés de la vie (père fainéant, mauvaise récolte…), Okonkwo n’a jamais perdu espoir et s’est toujours donné les moyens d’atteindre ses objectifs. Mais la vie en a décidé autrement pour lui et tout d’ un coup c’est malheur après malheur pour l’ homme brave et imperturbable.

Deuxième Partie:

Après le crime d’Okonkwo malheureusement commis par inadvertance, il est forcé de quitter son clan et rentrer dans sa terre natale (le village de sa feu mère). Ce sera le début d’une nouvelle vie pour lui et toute sa famille. Et comme si cela ne suffisait pas, Nwoye le premier fils d’Okonkwo décide de se convertir au christianisme après l’arrivée des premiers missionnaires dans le village d’exil.

Troisième Partie:

Après l’arrestation des six chefs d’Umuofia par les missionnaires, son monde commence réellement à s’effondrer…

Contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, la société africaine précoloniale n’était pas déstructurée. Bien au contraire nous avons toujours été bien organisé et encré dans nos traditions et mœurs. Elle n’était pas parfaite mais la société actuelle est bien loin de l’être aussi. Cet ouvrage est une belle illustration du berceau de l’humanité dans sa splendeur. C’est un très bel hommage à ceux qui ont été avant nous !

Le peuple noir a (malheureusement) été trop chaleureux et accueillant. C’est ce qui a conduit à notre perte. Mais nous devons apprendre des erreurs du passé. Cela passe aussi par la lecture pour de connaitre véritablement son passé, comprendre le présent et mieux appréhender notre avenir !

Dis-moi si tu as déjà lu un livre de cet auteur. Ou alors si tu aimerais en livre un de ses quatre ?

J’ai recensé certains proverbes Igbos ici. Tu peux y jetter un coup d’oeil si ca te dit.

Sharing is caring!

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X

Looking for Something?