“Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe” de Chimamanda Ngozi Adichie

« Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe » est le dernier ouvrage de Chimamanda Ngozie Adichie que j’ai eu à lire. Il parle comme féminisme, mais d’une manière assez simple. Avec des exemples de la vie de tous les jours, afin de montrer à quel point il est important que les jeunes filles/ femmes ne soient plus discriminées juste parce qu’ elles sont de sexe feminin. 

Chere-Ijeawele-éducation féministe-analyse-Chimamanda

Dans cet article, je partage avec toi de quoi le livre parle, ce que j’en retiens et surtout comment je m’interroge à mon tour sur le futur en tant que femme dans ce monde.

De quoi parle le livre?

« Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe » est tout simplement une lettre à cœur ouvert écrite par Chimamanda Ngozie Adichie à une de ses plus proches amies d’enfance. Celle-ci lui avait demander son avis sur comment donner une éducation féministe à sa fille. Cette lettre Chimamanda a bien voulu partager avec nous sous forme de manifeste. Je trouve cela intéressant.

C’est le genre de livre facile à lire, assez petit mais tellement profond. Il te donne une autre perspective sur le monde, la société et t’aide à te poser les bonnes questions.  

 Elle énumère aux travers d’exemples et de situations concrètes tirés de son expérience personnelle comment faire pour donner une éducation féministe à une petite fille. Mais surtout le rôle de chacun dans ce processus. Un des exemples pris dans l’ouvrage est le celui d’un couple qui vient d’avoir un bébé. Dans le couple, le père doit être capable de faire ce qui lui est génétiquement possible (c’est à dire à peu près tout sauf allaiter). Bien des fois certaines tâches ménagères sont de façon automatique attribuées a la femme. Alors qu’ en fait il est tout aussi possible à l’homme de les faire. Non parce qu’ il est gentil et serviable mais surtout parce que le mariage ou la vie de couple est un vie complémentaire.  

Point de désaccord

Chimamanda dit je cite «soit on est féministe, soit on l’est pas ». Je ne suis pas totalement d’accord parce que déjà il y a plusieurs courants de la pensée féministe. Et je peux ne pas être d’accord sur certaines valeurs préconisées par un courant ou un autre. Cela ne fait pas de moi une “light féministe” comme elle le dit ou alors une non féministe.

Un exemple qu’elle prend est celui d’ un couple marié ou la femme prend (automatiquement) le nom de son mari. J’avoue que je ne me suis jamais posée de question à ce sujet. Pour moi c’est comme ça voilà tout. Je pense que l’ homme est le protecteur/ pourvoyeur du foyer. Notamment quand la femme accouche est alors physiquement faible. Donc pourquoi pas prendre le nom de son mari si on le souhaite. Cela signifie t-il qu’ on est moins féministe qu’ une autre qui garde son nom de famille? Chacune est libre de faire ce qu’ elle veut après tout. Mais est ce que le mari doit changer de nom après le mariage et prendre celui de son épouse alors? Ou alors chacun devrait garder son nom de famille? Autant de questions…

Femme féministe et femme soumise

Il est clair et net que la femme dans notre société est vu comme le sexe faible et ce sur tous les plans…chose que je ne comprends pas. Les femmes sommes fortes et bien au-delà de ce qu’ on croit. Pourquoi alors devons-nous toujours vouloir plaire ou faire semblant? Nous devons pouvoir dire ce que nous pensons, nous exprimer et avancer sans frein lié à notre sexe. Malheureusement cela est mal interprété. Beaucoup dans notre societé (africaine) prenne la tradition pour justifier le fait que la femme doit être soumise. Ils connaissent les traditions quand ça les arrange. 

Voici comment Larousse définit le mot Soumission: Action de mettre ou fait de se mettre sous le pouvoir d’une autorité contre laquelle on a lutté; Privation d’indépendance qui en résulte. En quoi est ce valorisant donc pour une femme d’être soumise? 

J’ai parfois l’ impression que le mot féminisme est mal compris ou mal interprété de manière générale. Il ne s’agit pas d’ un bras de fer femme contre homme, mais d’ une revendication plus que légitime pour être et vivre comme bon nous semble. Pouvoir aspirer à de grandes choses!

Une femme qui par exemple ne sait pas cuisiner sera tellement mal cataloguée comme-ci la cuisine est une activité de sexe féminin. Si c’était le cas alors pourquoi beaucoup de chefs étoilés reconnus au monde sont des hommes? Ou alors on accepte que ce soit les hommes qui cuisinent dans ce cas parce que oui ils sont reconnus? 

Ce que je retiens d’ une éducation feministe?

Ce qu’on apprend aux garçons doit être pareil à ce qu’ on apprend aux filles. La seule limite qui devrait exister est celle qui vient de mère nature donc la génétique.

Féministes ou pas posons nous les bonnes questions et essayons ensemble de casser certains stéréotypes qui ne nous font pas avancer. Et au contraire nous divise davantage et créent des frustrations chez certaines. Cherchons à comprendre les combats des femmes aspirant à plus, sans jugements.


“La femme naît libre et demeure égale à l’ homme en droits”

Olympe de gouges

N’hésites pas à lire d’autres revues des œuvres de Chimamanda . Mais surtout donne-moi ton point de vue sur le féminisme plus particulièrement l’éducation féministe. 

Sharing is caring!

Suivre:

4 Commentaires

  1. Yves
    novembre 15, 2020 / 11:01

    Bonjour Mem’s et merci pour ce livre et tes reflexions que tu prends la peine de partager avec nous.

    Moi je suis très d’accord avec toi. à travers le féminisme la femme doit se faire valoir et revendiquer ses droits, montrer sans cesse qu’elles sont capables elles aussi de grandes choses. il est important de dire à la jeune fille qu’elle est égale à l’homme et a les même droits que lui tout en gardant le respect que chacun a vis à vis de l’autre. Mais seulement y’a encore des femmes (et pas seulement les hommes) qui ne l’ont pas encore compris et celà se fait remarquer dans certains domaines.

    J’ai un point de vue à apporter à ta reflexion sur la femme en tant que sexe faible. c’est vrai elle est capable de bien de grandes chose parfois dépassant même l’homme mais jusqu’à preuve de contraire jamais on ne verra une femme se lever pour dire qu’elle va doter son homme ni l’épouser (elle le dit souvent parce que l’homme lui à dejà fait la proposition avec une bague)même si c’est elle qui l’a dragué. pour moi elle est sexe faible parce qu’il y’a (de mère nature aussi) des devoirs ou des situations où l’homme est le plus attendu ou le plus sollicité. Même si elle va apporter son grain de sel on attend que ce soit l’homme qui fasse le 1er pas et aussi comme tu l’as si bien dit, il est protecteur et pourvoyeur du foyer . D’où elle revêt son nom comme pour montrer qu’elle appartient déjà à un homme (il ne s’agit pas d’esclave et de maître…hahahaaaa).

    Concernant l’art culinaire, il n’est pas dit que faire la cuisine est reservée exclusivement à la femme mais naturellement elle connote la femme car qui dit cuisine dit on s’attend à voir la femme en avant, le regard est plus porté vers elle et ce même si l’ont sait tous que les plus grands cuisiniers de ce monde sont les hommes. un exemple (pour la majorité): lorsque tu te rends quelque part (resto, visite chez un(e) ami(e),…) et que tu vois la femme en cuisine, naturellement tu auras dejà un minimum de confiance sur le goût et tu sais que tu vas te régaler même si tu n’avais jamais goûter ses plats avant (parce que tu sais que les ingrédients de base du repas y seront). Par contre si tu vois l’homme faire la cuisine, il y’aura un certain scepticisme quant au goût du repas surtout si tu n’avais jamais assisté et même gouter à ses plats et dans ce cas ce sont généralement les femmes qui sont les plus sceptiques. C’est ce qui fait en sorte la femme s’est appropriée elle même (sans le savoir ou le vouloir peut être) l’activité culinaire et c’est aussi l’un des points qui contribuent à la grandeur de l’homme.

    Bon voilà je m’arrête la…J’espère avoir compris le fond de ta pensée et ne pas m’être trop écarté. Si le cas, tu peux me faire un bref retour pour me montrer où je me suis égaré.

    A bientôt dans tes prochaines parutions……

    • Mem's
      Auteur/autrice
      novembre 16, 2020 / 9:24

      Salut Yves, C’est vrai que le féminisme est un thème assez sensible de nos jours.
      Merci beaucoup pour ton avis :).

  2. Fabrice
    novembre 15, 2020 / 10:04

    Très belle ouvrage Leslie, je pense que nos mères, soeurs et filles doivent lire ceci. Mon opinion est que nous vivons à une époque où les africains restes colonisés malgré l’illusion de la decolonisation qui nous a été servi froid sur un plat chaud. Quand on regarde en profondeur la véridique histoire du monde, celle caché et étouffé par ceux qui ont peur de l’effet papillon de la vérité, alors on se rend très vite compte que cette notion de soumission n’a jamais été partie de la culture noire, celle du vrai peuple pur et originel KEMITE. Dans notre culture originelle, la femme est le conseiller, la reine et la mère de l’homme. Les vraies, ceux qui savent apprécier les êtres que vous êtes, mères de la nature et de l’univers ne peuvent se rabaisser à cette notion de soumission. Mais je n’accuse personne de cette situation, car blâmer l’ignorant au lieu de l’éduquer serait encore plus bas je pense. Alors je crois qu’il faut rééduquer l’Africain avec son histoire et sa culture, pour qu’enfin nos femmes soient reconnues à leur juste valeur et occupent la place qui est la leur dans nos sociétés. Rappelons-nous que l’oppresseur qui demande soumission est en effet guidé par la peur… C’ est à travers un sentiment d’infériorité et d’insécurité qu’on souhaite le rabais de la part des autres.

    • Mem's
      Auteur/autrice
      novembre 16, 2020 / 9:27

      Salut Fabrice,
      franchement je n’aurai pas mieux dit. Beaucoup de fausses conceptions en effet.
      J’essaie a mon niveau de m’ éduquer effectivement et à travers mon blog, partager avec les autres. Afin qu’ on puisse se poser les bonnes questions et se connaitre vraiment.
      Merci et a bientot 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X

Looking for Something?